Protocole de base du réseau Internet, inchangé depuis son lancement en 1974. Il exécute les opérations principales liées au transfert de données d'un ordinateur à un autre et est à la base de protocoles plus haut niveau tels que le TCP et l'UDP. Il gère la connexion ainsi que la correction d'erreurs. Grâce à des technologies tels que le NAT et le masquerading, il est possible de dissimuler d'importants réseaux privés derrière quelques adresses IP (parfois même derrière une seule adresse). Cela permet de satisfaire la demande sans cesse croissante d'adresses IP dont la plage IPv4 est relativement limitée.